+33369619730
contact@voyages-moldavie.com
 

Escapade en MoldavieTémoignagesLe retour de Françoise Simpère après son voyage en Moldavie - Voyages Moldavie

31 mars 2024by admin

En novembre 2021, Françoise Simpère, une Journaliste française spécialisée dans la santé, l’écologie et l’érotisme a visite la Moldavie pour la première fois. Notre agence l’avait aide avec l’organisation de son voyage et aujourd’hui nous souhaitons vous partage son retour, veuillez le trouver ci-dessous :

« Andrian Gurdis, tu es un remarquable organisateur, capable de s’adapter aux imprévus et de créer un voyage vraiment sur mesure. La période de préparation, modification, annulations liées aux contraintes sanitaires, etc. a duré 21 mois, sans oublier les modifications et changement de logements. A tout cela, tu as répondu de manière efficace et sereine, bravo! Par ailleurs, nous avons été passionnés par ce que tu nous a raconté de l’histoire politique de la Moldavie, un vrai roman, voire un western.

Points positifs: quasiment tout, ce voyage nous a vraiment plu et nous avons bien envie de découvrir la Moldavie à une autre saison, avec d’autres possibilités. L’hébergement en appartement pour un groupe d’amis est une très bonne solution, qui permet de se détendre, ou de faire la fête! Cela dit, l’hôtel « Russia » à Tiraspol et l’hôtel à Bucarest étaient très bien. A Tiraspol, nous avons adoré la cantine et le restaurant soviétique. En écopension: chez Sergiu et Emilia, la chambre pour trois était vraiment trop petite, en revanche bravo pour l’accueil, la dégustation en cave et le repas. Cependant, nous aurions aimé avoir un temps de conversation avec nos hôtes pour mieux connaître leur vie, comment ils ont décidé de faire une écopension, leurs souhaits pour le futur…

Le choix des restaurants à Chisinau était très bien, avec mention spéciale pour le restaurant du premier jour et du dernier jour (Ouzbec).

La Moldavie et la Transnistrie ont un potentiel réel, tant du point de vue nature que culture, histoire et relations humaines. Cependant, il y a deux sortes de touristes:

  1. Ceux qui veulent voir un maximum de sites, monuments, musées, lieux remarquables et prendre des photos. A ceux-là, proposer un circuit classique va très bien, ils veulent en avoir plein les yeux, même si c’est au pas de course, et en multipliant les kilomètres.
  2. Ceux qui s’intéressent davantage aux populations et à l’histoire du pays, quitte à ne pas voir tous les monastères ou monuments historiques.

Cette dernière catégorie, dont je fais partie, souhaite rencontrer des Moldaves et échanger avec eux. En effet, en Europe de l’Ouest, on présente la Moldavie, quand on sait qu’elle existe, comme le pays le plus pauvre d’Europe, pour ne pas dire le plus “en retard”. Or, quand on découvre Chisinau, on voit une ville où les habitants ne sont ni miséreux, ni en retard et aiment visiblement faire la fête ! Quant à la Transnistrie, c’est vraiment pour beaucoup “le pays qui n’existe pas”, communiste de surcroît, et nul touriste n’imagine que les supermarchés de Shériff regorgent de marchandises, ou qu’il existe de beaux hôtels, un stade géant, une centrale électrique etc.”

Pour découvrir les articles et les livres de Françoise Simpère vous pouvez visiter son blog : http://fsimpere.over-blog.com/

Share on social networks

admin

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez des offres exclusives

    Close

    Le retour de Françoise Simpère après son voyage en Moldavie

      Remplissez le formulaire pour réserver votre tour. Les champs requis sont indiqués par *

      [tour_date]



        Demande de renseignements sur la disponibilité d'un circuit ou sur tout ce que vous souhaitez savoir. Les champs requis sont indiqués *

        [tel tel enquiry-tel id:enquiry-tel placeholder "Votre téléphone* ]