+33369619730
contact@voyages-moldavie.com
 

Escapade en MoldavieLe Monastère de Curchi - Voyages Moldavie

5 janvier 2017by admin
Le Monastère Curchi, est l’un des monuments les plus significatifs de l’architecture moldave. Il est situé dans la région d’Orhei, à 55 km de Chisinau, la capitale ; sur le côté droit de la vallée de Vatici, au pied de la forêt appelée « Codru ».

Ce complexe monastique a une histoire culturelle et religieuse de deux siècles et demie et est considéré comme le plus beau et le plus célèbre lieu de culte en Bessarabie.

Selon la légende, le monastère a été fondé par le monarque “Étienne le Grand” (grande figure historique qui a régné durant 47 ans sur la Moldavie entre 1457 et 1504) au 14e siècle puis développé plus tard, au 18e et 19e siècle. Cette version est cependant difficile à vérifier. Elle fait partie de la croyance populaire d’une nation.

La théorie la plus plausible selon les historiens est que le monastère Curchi fut fondé en 1773 par les frères Iordache et Mihail Curchi, qui y construisirent d’abord un modeste ermitage en bois puis plus tard érigèrent les premières pierres d’une future Eglise. Pourquoi ici en particulier ? Car cela aurait été l’endroit où le prince de Moldavie “Etienne Le Grand” avait la réputation de chasser le Daim avec son arc. Réelle ou non, l’anecdote a son charme.

L’emplacement du monastère Curchi est d’une splendeur rare grâce à la nature qui l’entoure. Il baigne dans une mer verte et plonge dans un fabuleux contraste avec ses murs blancs et rouges.

Le long désastre soviétique

Cet endroit sacré fut longtemps le foyer de la vie culturelle et spirituelle de la région. Malheureusement les années staliniennes apportèrent leurs lots de malheurs.

Un athéisme soviétique virulent se met en place et les persécutions contre les religieux commencent dès 1944. De nombreux moines sont obligés de fuir en Roumanie. En 1958, les autorités soviétiques finissent le travail en chassant tous les moines restants, en détruisant de nombreuses icônes, et en brulant plus de 4000 volumes de littérature religieuse.

L’histoire n’était pas nouvelle et pourtant mal connue. Depuis déjà 20 ans, la politique anti-religieuse des maîtres communistes avait déjà provoqué la quasi disparition des églises orthodoxes en Russie. Celles ci passant de 29 584 en 1927 à moins de 500 en 1940.

La Moldavie ne fut pas épargné et encore moins Curchi qui fut transformé et confisqué à l’autorité religieuse pour en faire d’abord une morgue puis enfin, comble du cynisme, un hôpital psychiatrique. Un vrai désastre.

Le renouveau des années 2000

Après l’indépendance de Moldavie, la situation du monastère ne s’arrangera pas pour autant. Jusqu’en 1999, il est dans un état déplorable, en quasi ruine, faute de moyens pour la jeune république.

Il faudra attendre les années 2000 pour que de grands travaux de rénovations soient finalement achevés afin de redonner à Curchi son aspect original et flamboyant.

Il est aujourd’hui un endroit ou les moldaves aiment célébrer leur mariage.

Robin Koskas

Share on social networks

admin

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez des offres exclusives

    Close

    Le Monastère de Curchi

      Remplissez le formulaire pour réserver votre tour. Les champs requis sont indiqués par *



        Demande de renseignements sur la disponibilité d'un circuit ou sur tout ce que vous souhaitez savoir. Les champs requis sont indiqués *