+33369619730
contact@voyages-moldavie.com
 

Escapade en MoldavieTransnistrieOn parle de nous ! - Voyages Moldavie

5 décembre 2019by admin
« La Transnistrie est un État non reconnu où le tourisme est déconseillé. Mais qui attire les amateurs d’ambiance soviétique surannée. »  C’est ainsi que commence l’article sur la Transnistrie, paru dans l’hebdomadaire français Le Journal du Dimanche, le 1er décembre 2019.

Le Journal du Dimanche ou le JDD est un journal hebdomadaire français, diffusé à l’échelle nationale et qui a été fondé en 1948. La dernière édition a été publié dimanche dernier, le 1er décembre 2019 et on y trouve une page entière dédiée à la Transnistrie. Nous y figurons en tant que seule agence de tourisme franco-moldave qui propose un séjour appelé « Retour en URSS ».

L’article s’intitule “Le pays qui n’existe pas”, on le trouve à la page 55, dans la rubrique « Plaisirs Voyage » et il présente une Transnistrie vue à travers les yeux d’un journaliste qui y a voyagé cette été. Cyril Petit, rédacteur en chef du JDD et auteur de l’article, est venu en Moldavie au mois de juillet cette année afin de sortir des sentiers battus.

Dans son article il divulgue, de manière objective, des informations générales sur la situation politique de la région, la sécurité des voyageurs et les lieux touristiques en Transnistrie.

Des portraits de Lénine, en affiches ou en statue. Notons celles monumentales qui crânent devant le Soviet suprême de Tiraspol ou face à la mairie de Ribnita, deuxième ville du « pays », située dans le nord. Mais vous croiserez aussi Vladimir Ilitch Oulianov dans des villages reculés, comme à Caterinovca où sa statue dorée trône dans la cours de l’école. Parmi les autres immanquables : le parc de la Victoire à Tiraspol, la forteresse ottomane de Tighina/ Bender, les rives du Dniestr, le monastère de Chitscani. Sans oublier les campagnes où le temps semble s’être arrêté… Côté papilles, deux spécialités : le caviar, à prix imbattable, de la ferme Aquatir (qui en produit 5 tonnes par an) et le Kvint, une eau-de-vie qui constitue la fierté locale (et 5 % du PIB) et que tout le monde appelle abusivement cognac.
CYRIL PETIT/JDD

Enfin, le but de l’article est d’éreinter les préjugés qu’on a sur la Transnistrie et d’inciter les gens à la découvrir sans avoir peur. L’article se termine avec la phrase « Mais la Transnistrie, ce n’est pas la Corée du Nord de l’Europe. Il n’y a presque plus de tensions dans cette création soviétique convertie au libéralisme. » Goodbye Lénine ?

Rendez-vous en Transnistrie pour découvrir un autre monde, une autre époque et remonter le temps en URSS !

Article complet à lire ici.

admin

Close

On parle de nous !

Remplissez le formulaire pour réserver votre tour. Les champs requis sont indiqués par *



Demande de renseignements sur la disponibilité d'un circuit ou sur tout ce que vous souhaitez savoir. Les champs requis sont indiqués *